Anne-Marie Trechs­lin. La Résurrection

Gré­go­rien, Vic­ti­mae pascha­li laudes
Scho­la de la cathé­drale de Fri­bourg /​CH

Anne-Marie Trechs­lin (1927 -2007)
La Résur­rec­tion du Sei­gneur
Bible enlu­mi­née, col­lec­tion privée 

Lc 24, 1-7
1 Le pre­mier jour de la semaine, à la pointe de l’au­rore, elles allèrent à la tombe, por­tant les aro­mates qu’elles avaient pré­pa­rés. 2 Elles trou­vèrent la pierre rou­lée de devant le tom­beau, 3 mais, étant entrées, elles ne trou­vèrent pas leur corps du Sei­gneur Jésus. 4 Et il advint, comme elles en demeu­raient per­plexes, que deux hommes se tinrent devant elles, en habit éblouis­sant. 5 Et tan­dis que, sai­sies d’ef­froi, elles tenaient leur visage incli­né vers le sol, ils leur dirent : « Pour­quoi cher­chez-vous le Vivant par­mi les morts ? 6 Il n’est pas ici, mais il est res­sus­ci­té. Rap­pe­lez-vous com­ment il vous a par­lé, quand il était encore en Gali­lée : 7 Il faut, disait-il, que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit cru­ci­fié, et qu’il ressuscite. »


Jn 20, 3-9
3 Pierre sor­tit donc, ain­si que l’ autre dis­ciple, et ils se ren­dirent au tom­beau.4 Ils cou­raient tous les deux ensemble. L’autre dis­ciple, plus rapide que Pierre, le devan­ça à la course et arri­va le pre­mier au tom­beau. 5 Se pen­chant, il aper­çoit les linges, gisant à terre ; pour­tant il n’en­tra pas. 6 Alors arrive aus­si Simon-Pierre, qui le sui­vait ; il entra dans le tom­beau ; et il voit les linges, gisant à terre, 7 ain­si que le suaire qui avait recou­vert sa tête ; non pas avec les linges, mais rou­lé à part dans un endroit. 8 Alors entra aus­si l’autre dis­ciple, arri­vé le pre­mier au tom­beau. Il vit et il crut. 9 En effet, ils ne savaient pas encore que, d’a­près l’Écriture, il devait res­sus­ci­ter d’entre les morts.


Jn 20, 11-16
11 Marie Made­leine se tenait près du tom­beau, au-dehors, tout en pleurs. Or, tout en pleu­rant, elle se pen­cha vers l’in­té­rieur du tom­beau 12 et elle voit deux anges, en vête­ments blancs, assis là où avait repo­sé le corps de Jésus, l’un à la tête et l’autre aux pieds. 13 Ceux-ci lui disent : « Femme, pour­quoi pleures-tu ?» Elle leur dit : « Parce qu’on a enle­vé mon Sei­gneur, et je ne sais pas où on l’a mis.«
 14 Ayant dit cela, elle se retour­na, et elle voit Jésus mais elle ne savait pas que c’é­tait Jésus. 15 Jésus lui dit : « Femme, pour­quoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?» Le pre­nant pour le jar­di­nier, elle lui dit : « Sei­gneur, si c’est toi qui l’as empor­té, dis-moi où tu l’as mis, et je l’en­lè­ve­rai. » 16 Jésus lui dit : « Marie !» Se retour­nant, elle lui dit en hébreu : « Rab­bou­ni»— ce qui veut dire : « Maître. »


Vic­ti­mae pascha­li laudes
immolent Chris­tia­ni.
Agnus rede­mit oves.
Chris­tus inno­cens Patri
recon­ci­lia­vit peccatores.

Mors et vita duel­lo
conflixere miran­do :
dux vitae mor­tuus,
regnat vivus.

Dic nobis Maria,
quid vidis­ti in via ?
Sepul­crum Chris­ti viven­tis
et glo­riam vidi resur­gen­tis ;
Ange­li­cos testes,
suda­rium, et vestes.

Sur­rexit Chris­tus spes mea :
prae­ce­det suos in Gali­laeam.
Sci­mus Chris­tum sur­rexisse
a mor­tuis vere :
tu nobis, vic­tor Rex,
mise­rere.
Amen. Alle­luia.

_​_​_​

À la vic­time pas­cale,
chré­tiens, offrez le sacri­fice de louange.
L’Agneau a rache­té les bre­bis ;
le Christ inno­cent a récon­ci­lié
l’homme pécheur avec le Père.

La mort et la vie s’affrontèrent
en un duel pro­di­gieux.
Le Maître de la vie mou­rut.
Vivant, il règne.

Dis-nous, Marie Made­leine,
qu’as-tu vu en che­min ?
J’ai vu le sépulcre du Christ vivant,
j’ai vu la gloire du Res­sus­ci­té.
J’ai vu les anges ses témoins,
le suaire et les vêtements.

Le Christ, mon espé­rance, est res­sus­ci­té !
Il vous pré­cé­de­ra en Gali­lée.
Nous le savons : le Christ
est vrai­ment res­sus­ci­té des morts.
Roi vic­to­rieux,
prends-nous tous en pitié !
Amen. Alle­luia.

> Bio­gra­phie
> Minia­tures