Anne-Marie Trechs­lin. L’Ascension

Gré­go­rien, Viri gali­laei
Scho­la Bel­lar­mi­na, Bruxelles 

Anne-Marie Trechs­lin (1927 -2007)
L’As­cen­sion du Sei­gneur
Bible enlu­mi­née, col­lec­tion privée 

Ac 1, 6-11
6 Étant donc réunis, ils l’in­ter­ro­geaient ain­si : « Sei­gneur, est-ce main­te­nant le temps où tu vas res­tau­rer la royau­té en Israël ?» 7 Jésus leur répon­dit : « Il ne vous appar­tient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule auto­ri­té. 8 Mais vous allez rece­voir une force, celle de l’Es­prit Saint qui des­cen­dra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jéru­sa­lem, dans toute la Judée et la Sama­rie, et jus­qu’aux extré­mi­tés de la terre. »

9 A ces mots, sous leurs regards, il s’é­le­va, et une nuée le déro­ba à leurs yeux. 10 Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pen­dant qu’il s’en allait, voi­ci que deux hommes vêtus de blanc se trou­vèrent à leurs côtés ; 11 ils leur dirent : « Hommes de Gali­lée, pour­quoi res­tez-vous ain­si à regar­der le ciel ? Celui qui vous a été enle­vé, ce même Jésus, vien­dra comme cela, de la même manière dont vous l’a­vez vu s’en aller vers le ciel. »


Viri Gali­laei,
quid admi­ra­mi­ni
aspi­ciéntes in cælum ? Alle­luia.
Quæ­mad­mo­dum vidis­tis eum
ascen­den­tem in cae­lum,
ita veniet, alleluia.

Omnes gentes
plau­dite mani­bus :
jubi­late Deo
in voce exultationis.

Glo­ria Patri et Filio
et Spi­ri­tui Sanc­to,
sicut erat in prin­ci­pio,
et nunc, et sem­per,
et in sae­cu­la sae­cu­lo­rum.
Amen.

_​_​_​

Hommes de Gali­lée,
pour­quoi res­tez-vous
à regar­der le ciel ? Alle­luia.
Comme vous l’a­vez vu
mon­ter au ciel,
ain­si il revien­dra, alleluia.

Tous les peuples,
bat­tez des mains :
Accla­mez le Sei­gneur
par des cris de joie.

Gloire au Père, et au Fils,
et au Saint Esprit,
comme Il était au com­men­ce­ment,
main­te­nant et tou­jours,
pour les siècles des siècles.
Amen.

> Bio­gra­phie
> Minia­tures