Roger Schütz. L’Évangile dans sa fraîcheur première


Les jeunes générations demandent des signes nouveaux. L’Esprit Saint ne parlerait-il qu’au travers des hommes d’âge mûr, les sages que peut-être nous sommes devenus ? Ne parlerait-il pas aussi à l’Église de Dieu au travers des nouvelles générations ? Leurs questions atteindront-elles notre conscience dans sa profondeur ? Cette génération prononce parfois sur les hommes d’Église des jugements sans appel. Elle pense que les adultes se sont acquis des sécurités abusives, les privilèges des institutions, et dès lors elle refuse toute communication.

Elle veut une communauté chrétienne sans compromis. Elle a une répulsion pour l’habileté. Elle demande un nouveau style et, si elle ne le trouve pas, elle préfère abandonner l’Église pour aller là où elle croit discerner plus de simplicité, plus de limpidité dans les rapports humains. Autrefois les schismes menaçaient. Aujourd’hui c’est l’indifférence des plus jeunes.

« Prouvez-nous que vous vivez l’Évangile dans sa fraîcheur première, en esprit de pauvreté, dans la solidarité avec tous et non pas seulement avec votre famille confessionnelle. »

L’Évangile dans sa fraîcheur ? Il est attente de Dieu. Il est de vivre la dynamique de l’aujourd’hui. Il est dans un constant retour aux sources. Il est réconciliation. Que nous dit-elle de meilleur, cette nouvelle génération ? « Donnez-nous la preuve existentielle que vous croyez en Dieu, que vos sécurités sont bien en Lui. »

Mais nous les adultes, redouterions-nous les rétablissements d’autant plus difficiles que les habitudes prises au long des ans et l’orgueil de la vie s’opposent à l’esprit de pauvreté et à l’attente de Dieu ? L’orgueil de la vie crée une fissure par où s’écoule toute fraîcheur évangélique. Mais si nous acceptons cette conversion dans sa totalité, en nous le Christ pénétrera les régions de l’intelligence et celles du cœur. Il atteindra même notre chair jusqu’aux entrailles, en sorte qu’à notre tour nous ayons des « entrailles de miséricorde ».

Frère Roger Schutz (1915-2005), Dynamique du provisoire
> Biographie