Saint Augustin. Donne-nous le repos

Seigneur Dieu, donne-nous la paix, puisque tu nous as tout donné : la paix du repos, la paix du sabbat, la paix qui n’a point de soir, Car tout cet ordre très beau des choses que tu as créées et qui sont très bonnes, épuisera ses modalités et passera. Oui, en elles, un matin a été fait et un soir.

Saint Augustin. Riche et pauvre

Tous ces biens créés que tu recherches, c’est Dieu qui les a faits. Reçois plutôt celui qui les a faits. Songe à l’amour dont il t’a chéri. Tout a été fait par lui, et lui-même est dans ce tout. Celui qui a tout fait, s’est fait parmi ce tout. Celui qui a fait l’homme s’est fait homme; il s’est fait ce qu’il a fait, pour que ne périsse pas ce qu’il a fait. Celui qui a tout fait s’est fait parmi ce tout.

Saint Bruno. Voir la face de Dieu

J’habite un désert situé en Calabre et, de tous côtés, assez éloigné des habitations des hommes. J’y suis avec mes frères religieux. Ils montent une garde sainte et persévérante, dans l’attente du retour de leur Maître, pour lui ouvrir dès qu’il frappera.

Yves Congar. L’homme appelé par Dieu

Si Dieu est personnel et s’il nous a faits à son image, il est normal qu’il nous parle et d’abord qu’il nous appelle. Pouvoir être appelé par Dieu est pour l’homme le signe de sa transcendance, en même temps que de sa liberté. Cela montre que l’homme n’est ni déterminé à une seule attitude, ni limité à ce qu’il porte en lui : c’est cela la marque de sa transcendance.

André Doze. Entrer dans le mystère de Joseph

On ne rentre dans le mystère de Joseph que par l’expérience. Joseph ne dit rien et apparemment, la Bible parle si peu de lui. Certains saints, comme Thérèse d’Avila, ont fait cette expérience. Elle avait la conviction que Joseph jouait un très grand rôle et, en fait, elle le voyait bien dans sa propre vie.

Gérard Huyghe. Construire l’Église

Comme je voudrais que les chrétiens sachent que l’Église est une famille ! Une famille où l’on doit s’efforcer de faire vivre tous les membres dans la joie et la paix. Quand on tient fortement, passionnément à son idée, on a peine à admettre que le voisin puisse tenir aussi fortement à la sienne.

Jean Paul II. Voici ton Fils

La maternité a pour caractéristique de se rapporter à la personne. Elle détermine toujours une relation absolument unique entre deux personnes, relation de la mère avec son enfant et de l’enfant avec sa mère. Chaque enfant est engendré d’une manière absolument unique, et cela vaut aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Eloi Leclerc. Marche humblement avec ton Dieu !

Dans un très beau passage de la Bible, le prophète Michée rappelle à Israël ce que Dieu attend de lui : « On t’a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur attend de toi : rien d’autre que d’accomplir la justice, d’aimer la bonté, et de marcher humblement avec ton Dieu. » (Mi 6, 8)

Jacques Loew. La foi

La foi, voyez-vous, ce n’est pas une obscurité. Ce n’est pas Dieu qui met l’homme à genoux en lui disant : « Agenouille-toi devant moi comme un esclave devant son maître. » La foi, au contraire, c’est Dieu qui relaye notre intelligence.

Henri de Lubac. Enfants de la même Église

Comme les hommes sont divers ! Tout les sépare : le siècle, le climat, la culture, le milieu. D’où la différence irréductible des problèmes, des soucis, des goûts, des modes d’expression. Et non seulement les mentalités s’opposent, ce qui serait encore une manière de se rencontrer : mais encore elles sont souvent étrangères les unes aux autres.

Macaire-Syméon. Attendre Dieu

Le croyant doit prier Dieu de changer la disposition de sa volonté en changeant son cœur, de transformer sa dureté en tendresse. Dieu est le bien suprême. Vers Lui rassemble les pensées de ton esprit et ne songe à rien d’autre qu’à guetter sa venue.

Thomas Merton. La simplicité

Les grands saints présentent tous ce trait de caractère qui leur est commun : la simplicité. La chose est paradoxale, mais c’est la vérité. Plus leurs vies sont divines, plus elles deviennent humaines : plus leur amour devient surnaturel, plus il nous semble naturel.

Paul VI. Déjà vivants !

La Résurrection du Christ est une réalité, et quelle réalité ! Notre doctrine : biblique, historique, théologique, liturgique, spirituelle, vous le savez, n’admet aucun doute touchant cet événement : Jésus-Christ est revenu réellement à la vie par une force divine.

Paul VI. Message aux artistes

A vous tous, maintenant, artistes, qui êtes épris de la beauté et qui travaillez pour elle: poètes et gens de lettres, peintres, sculpteurs, architectes, musiciens, hommes du théâtre et cinéastes … A vous tous l’Église du Concile dit par notre voix : si vous êtes les amis de l’art véritable, vous êtes nos amis !

Servais Pinckaers. Le pardon

Souvent nous imaginons le pardon à la manière d’un simple effacement des offenses, un peu comme on essuie un tableau; on passe l’éponge et les offenses disparaissent. En ce cas, avec les fautes, s’en iraient les exigences de la justice.

Vertus théologales

Vertus, du latin virtus : force, courage. Ferme disposition à faire le bien ou à éviter ce qui est mal. C’est à la fois une grande qualité morale et une force surnaturelle divine. L’Église distingue trois vertus théologales, ayant Dieu pour objet : la foi (pistis), l’espérance (elpis) et la charité (agapè).

Vertus cardinales

L’Église distingue quatre vertus cardinales fondamentales (du latin cardines, gonds) : la prudence, la justice, la force et la tempérance, qui sont comme des «pivots» sur lesquels repose la vie morale.

L’inconnaissance

Lorsque tu veux te recueillir en solitude pour la prière, laisse de côté tous ce que tu faisais ou que tu avais l’intention de faire. Ne cherche pas à prier avec des mots, à moins de t’y sentir porté.