Georges Convert. Des mages venus d’Orient

Combien étaient-ils, ces mages venus d’Orient ? L’Évangile n’en dit rien. On les dit parfois deux comme sur une fresque du cimetière de St-Pierre à Rome; ou trois, sur un sarcophage du musée du Vatican; ou quatre, au cimetière de Sainte-Domitille à Rome; ou même huit ou douze dans certaines traditions syriennes ou arméniennes. Mais le nombre de trois est le plus fréquent.

Georges Convert. Règne et règle

Dans la langue des romains, les mots règne et règle viennent de la même racine Rek, qui veut dire : ce qui est droit. C’est pour cela qu’on appelle les lois : le droit, l’ensemble des règles qui dirigent la vie des royaumes ou la vie des cités.
C’est pareil en araméen : malkouta, veut dire aussi bien règne que règle. Quand la Règle est observée, c’est le règne de Dieu.

Nicolas de Cues. Fini et Infini

De même que cet œil de chair,
voyant toutes choses à travers une vitre rouge,
juge que tout ce qu’il voit est rouge,
ou si c’est à travers une vitre verte,
que tout est vert,
de même l’œil de l’esprit,
voilé par la réduction et la passion,
te juge Seigneur,
toi qui es objet de l’esprit,
selon la nature de la réduction et de la passion.

Jean Daniélou. Le tombeau vide

Dans la résurrection, le Verbe de Dieu soustrait son humanité à la condition charnelle et la dérobe ainsi aux regards des hommes charnels. Mais comme c’est cette même humanité qui a été d’abord dans la condition charnelle et qui est maintenant dans la condition spirituelle, il est évident que ce passage doit laisser une trace dans le monde charnel.

André Doze. Entrer dans le mystère de Joseph

On ne rentre dans le mystère de Joseph que par l’expérience. Joseph ne dit rien et apparemment, la Bible parle si peu de lui. Certains saints, comme Thérèse d’Avila, ont fait cette expérience. Elle avait la conviction que Joseph jouait un très grand rôle et, en fait, elle le voyait bien dans sa propre vie.

Claude Ducarroz. Marie et l’oecuménisme

Dites « Marie », ajoutez « la sainte Vierge », plus encore « l’Immaculée Conception », avouez que vous priez le Rosaire, et vous donnerez des boutons à beaucoup de chrétiens protestants. Faut-il dès lors se résigner à l’échec œcuménique à cause de Marie, la mère du Seigneur ?

Christian Duquoc. Le Vivant

Les récits évangéliques des apparitions sont des récits de communication. Avec un mort, aucune communication n’est plus possible : la mort est la cessation définitive de toute relation. Le mort peut vivre dans le souvenir, sa parole peut être source d’action.

François-Xavier Durrwell. Pâques, relations nouvelles

Le jour de Pâques inaugure une connaissance nouvelle, des relations encore inconnues s’établissent avec le Christ. Le premier effet de la résurrection, constaté par le disciple Jean dans son propre cœur, fut la foi : « Il vit et il crut. » C’est au fait de la résurrection qu’il crut; mais cette connaissance nouvelle constitua un apport essentiel à sa foi ancienne : il crut.

Paul Evdokimov. Les deux sacerdoces

Le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédech est « sans père, sans mère, sans généalogie » (He 7, 3), ce qui signifie hors de tout choix ou délégation simplement humaine. Le pouvoir sacerdotal est insufflé par le Christ aux douze apôtres, et son origine est nettement divine.

Marie-Joseph Le Guillou. Par l’Esprit

C’est par l’Esprit Saint, énergie divine qui permet au chrétien d’échapper au double esclavage de la lettre et de la chair, et de demeurer attaché au Christ pour reproduire en lui son visage, que le Père révèle dans le cœur des hommes le visage incomparable de son Fils.

Gérard Huyghe. Construire l’Église

Comme je voudrais que les chrétiens sachent que l’Église est une famille ! Une famille où l’on doit s’efforcer de faire vivre tous les membres dans la joie et la paix. Quand on tient fortement, passionnément à son idée, on a peine à admettre que le voisin puisse tenir aussi fortement à la sienne.

Jean Paul II. Voici ton Fils

La maternité a pour caractéristique de se rapporter à la personne. Elle détermine toujours une relation absolument unique entre deux personnes, relation de la mère avec son enfant et de l’enfant avec sa mère. Chaque enfant est engendré d’une manière absolument unique, et cela vaut aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

St Jérôme. Lettre au pape Damase

Sur la révision du texte des quatre évangiles
Vous voulez qu’avec les matériaux d’un ancien ouvrage j’en refasse un nouveau; que je me pose comme arbitre dans l’examen des textes de l’Écriture répandus dans le monde; vous voulez, en un mot, que j’explique les variantes qu’on y trouve, et que je signale ses passages concordants avec la version grecque la plus authentique.

Marcel Jousse. Le joug léger

Dans le milieu ethnique palestinien, pour désigner le balancement de droite et de gauche du récitateur, on utilise le mot joug, car il y a analogie gestuelle, entre le bœuf qui se balance sous le joug en ruminant et le récitateur qui se balance en récitant.

Marcel Jousse. Manger la parole

Marcel Jousse (sj) est le créateur d’une science nouvelle, l’Anthropologie du Geste, qui étudie le rôle du geste et du rythme, dans les processus de la connaissance, de la mémoire et de l’expression humaine. Cette science vise à opérer une synthèse entre disciplines diverses: psychologie, linguistique, ethnologie, psychiatrie, sciences religieuses et exégétiques, pédagogie profane et sacrée.

Eloi Leclerc. Marche humblement avec ton Dieu !

Dans un très beau passage de la Bible, le prophète Michée rappelle à Israël ce que Dieu attend de lui : « On t’a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur attend de toi : rien d’autre que d’accomplir la justice, d’aimer la bonté, et de marcher humblement avec ton Dieu. » (Mi 6, 8)

Jacques Loew. La foi

La foi, voyez-vous, ce n’est pas une obscurité. Ce n’est pas Dieu qui met l’homme à genoux en lui disant : « Agenouille-toi devant moi comme un esclave devant son maître. » La foi, au contraire, c’est Dieu qui relaye notre intelligence.

Henri de Lubac. Enfants de la même Église

Comme les hommes sont divers ! Tout les sépare : le siècle, le climat, la culture, le milieu. D’où la différence irréductible des problèmes, des soucis, des goûts, des modes d’expression. Et non seulement les mentalités s’opposent, ce qui serait encore une manière de se rencontrer : mais encore elles sont souvent étrangères les unes aux autres.

Macaire-Syméon. Attendre Dieu

Le croyant doit prier Dieu de changer la disposition de sa volonté en changeant son cœur, de transformer sa dureté en tendresse. Dieu est le bien suprême. Vers Lui rassemble les pensées de ton esprit et ne songe à rien d’autre qu’à guetter sa venue.

Thomas Merton. La simplicité

Les grands saints présentent tous ce trait de caractère qui leur est commun : la simplicité. La chose est paradoxale, mais c’est la vérité. Plus leurs vies sont divines, plus elles deviennent humaines : plus leur amour devient surnaturel, plus il nous semble naturel.

Thomas Merton. Orient et Occident

Si j’unis en moi la pensée et la piété des chrétiens d’Orient et d’Occident, des Pères grecs et latins, des mystiques russes et espagnols, je prépare dans mon âme la réunion des chrétiens séparés. De cette unité secrète et muette peut finalement sortir une unité visible et manifeste de tous les frères divisés.

Le Champ du Midrash. Adultère et idolâtrie

L’oubli de la tradition midrashique conduit les exégètes dans des situations parfois très embarrassantes. La gêne occasionnée va souvent jusqu’à la contorsion. Nous l’avons vu avec le cas de Rahab. Le texte biblique nous montrait une femme prostituée qui mentait et qui trompait son roi, attitudes difficilement défendables.

Un moine copte. Un robe brochée d’or fin

« Si le tout était un seul membre, où serait le corps ? » Une des propriétés de l’Esprit est de se montrer varié et multiple en ses dons et ses charismes, tout en conservant intacte son unité. « Il y a, certes, diversité de dons spirituels, mais c’est le même Esprit. »
Un moine copte

John Henry Newman. Marie, un modèle de foi

L’Écriture nous dit peu de chose de la bienheureuse Vierge Marie. Il est cependant une grâce dont les Évangélistes, en quelques mots très simples, nous montrent en elle le modèle : c’est la foi. Zacharie mit en doute le message de l’ange Gabriel; Marie, au contraire, acquiesça : « Voici la servante du Seigneur; qu’il me soit fait selon ta parole. »

Adrien Nocent. Notre attente

Quand l’Église de notre temps reprend à son compte les textes des prophètes ou des psaumes, elle ne les applique pas du dehors aux circonstances présentes, mais ces prophéties, ces psaumes ne trouvent leur totale réalité que dans le Christ.

1 2 3