Pierre Teilhard de Chardin. Adorer

Le milieu divin prend pour nous le parfum et les traits définis que nous désirions. Nous y reconnaissons une omniprésence qui agit sur nous en nous assimilant à soi, dans l’unité du Corps du Christ. Par suite de l’Incarnation, l’immensité divine s’est transformée pour nous en omniprésence de christification.

Jean-Pierre Torrell. Théologie et beauté

Depuis les origines il y a eu dans l’Église suspicion à l’égard de l’intelligence de la part de certains courants. « Qu’y a-t-il de commun entre Athènes et Jérusalem ? demandait déjà Tertullien. Qu’y a-t-il de commun entre la sagesse de ce monde et la folie de la Croix ? »

1 12 13 14 15 16