Ba­si­lique Saint-Am­broise, Mi­lan. L’autel

Au­tel, ba­si­lique Saint-Am­broise, Mi­lan (824-859)

> Ivan Fo­let­ti, Un pro­gramme anti-hérétique ?

L’histoire de l’espace sa­cré de la ba­si­lique am­bro­sienne dé­bute – se­lon les sources écrites – au prin­temps 386. Après avoir consa­cré la Ba­si­li­ca Apos­to­lo­rum, l’évêque de la ville, Am­broise (374-397), est sup­plié par le peuple d’en faire au­tant avec l’autre ba­si­lique en construc­tion, celle nom­mée – sui­vant l’usage ro­main – se­lon le nom de son fon­da­teur, la Ba­si­li­ca Am­bro­sia­na.