Dé­mo­crite. Les dé­si­rs et les plaisirs

Juan Bau­tis­ta Martí­nez del Ma­zo (1612-1667)
Dé­mo­crite, dé­tail
Mu­sée du Pra­do, Madrid 


69. Pour tous les hommes, le bien et le vrai sont sem­blables ; l’a­gréable va­rie avec les in­di­vi­dus.
70. Dé­si­rer avec ex­cès, c’est agir en en­fant, non en homme.
71. Des plai­sirs in­tem­pes­tifs pro­voquent le dé­goût.
72. Dé­si­rer vio­lem­ment une chose, c’est rendre son âme aveugle pour le reste.
73. Le dé­sir se jus­ti­fie quand il pour­suit sans ex­cès ce qui est beau.
74. Re­fuse tout agré­ment qui ne com­porte au­cune utilité.

207. Il ne faut pas as­pi­rer à tout plai­sir, quel qu’il soit, mais à ce­lui qui est lié au beau.
210. Le sort met à notre dis­po­si­tion une table bien gar­nie, la tem­pé­rance une table qui suf­fit à nos be­soins.
211. La tem­pé­rance aug­mente la jouis­sance et ac­croît le plai­sir.
230. Une vie sans fête est une longue route sans hô­tel­le­rie.
232. Par­mi les plai­sirs, les plus rares sont les plus vifs.

Dé­mo­crite (-460 à -370), Les Pen­seurs grecs avant So­crate
Bio­gra­phie