Démocrite. Désirs et plaisirs


69.  Pour tous les hommes, le bien et le vrai sont semblables; l’agréable varie avec les individus.
70.  Désirer avec excès, c’est agir en enfant, non en homme.
71.  Des plaisirs intempestifs provoquent le dégoût.
72.  Désirer violemment une chose, c’est rendre son âme aveugle pour le reste.
73.  Le désir se justifie quand il poursuit sans excès ce qui est beau.
74.  Refuse tout agrément qui ne comporte aucune utilité.

207. Il ne faut pas aspirer à tout plaisir, quel qu’il soit, mais à celui qui est lié au beau.
210. Le sort met à notre disposition une table bien garnie, la tempérance une table qui suffit à nos besoins.
211. La tempérance augmente la jouissance et accroît le plaisir.
230. Une vie sans fête est une longue route sans hôtellerie.
232. Parmi les plaisirs, les plus rares sont les plus vifs.

Démocrite (-460  à  -370), Les Penseurs grecs avant Socrate
Biographie