Emmanuel Lévinas. La puissance de l’altérité


L’autre n’est pas un être que nous rencontrons, qui nous menace ou qui veut s’emparer de nous. Le fait d’être réfractaire à notre pouvoir n’est pas une puissance plus grande que la nôtre. C’est l’altérité qui fait toute sa puissance. Son mystère constitue son altérité.

Si on pouvait posséder, saisir et connaître l’autre, il ne serait pas l’autre. Posséder, connaître, saisir sont des synonymes du pouvoir.

Emmanuel Lévinas (1906-1995). Le temps et l’autre
Biographie