Saint Jean Chrysostome. Vouloir l’unité

Saint Jean Chrysostome (354-402)
Mosaïque, IXe s.
Sainte-Sophie, Constantinople


« Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » Quand saurons-nous aimer l’autre pour lui-même, pour Dieu lui-même comme Dieu l’aime ?

C’est le propre d’un grand et brûlant amour que de réunir ceux qui s’aiment. Mais y a-t-il des gens assez malheureux pour ne pas désirer avoir le Christ au milieu d’eux ? Oui : nous-mêmes qui sommes en lutte les uns avec les autres. Peut-être rira-t-on de moi et dira-t-on « Que dites-vous là ? Nous voilà tous réunis dans les mêmes murs, dans l’enceinte de la même église, vivant en accord dans la même bergerie, sans aucune contradiction, unis sous un même pasteur, chantant ensemble, écoutant ensemble ce qui est dit, priant ensemble : et vous venez parler de guerre et de discorde ? » – Oui. Et je ne suis pas fou, ni égaré. Je vois ce que je vois et je sais que nous sommes dans la même bergerie et sous le même pasteur. Et c’est justement ce que je déplore : que nous soyons divisés alors que nous avons tant de raisons de nous unir. – Quelles divisions voyez-vous donc ici ? – Ici, aucune; mais lorsque nous nous séparons, un tel accuse son prochain, un autre l’insulte en public, un autre est dévoré par l’envie, un autre use de violence. Et si l’on pouvait mettre à nu nos âmes, on verrait tout cela clairement et vous reconnaîtriez que je ne suis pas fou.

Nous nous épions mutuellement, nous avons peur, nous parlons à l’oreille du voisin, et si un tiers survient, nous nous taisons et nous plantons là la conversation : ce n’est pas là une marque de confiance, mais bien d’extrême défiance. – Mais nous ne faisons pas cela pour faire du tort, direz-vous, mais seulement pour nous garantir. – Et c’est bien ce qui me fait gémir: que, vivant parmi des frères, nous ayons besoin de nous tenir sur nos gardes.

Et la cause de tout cela ? C’est qu’on vit dans le mensonge et la dissimulation, que la charité est en grande diminution, et que c’est la guerre sans merci. Aussi trouverait-on bien des gens qui ont plus confiance dans les païens que dans les chrétiens. Quel sujet de honte, de larmes, de gémissements !

Saint Jean Chrysostome (354-402)
> Biographie