Marc Chagall. Les douze tribus d’Israël

Sh’ma Israel, Park Avenue Synagogue, New York, chantre Azi Schwarzt

Marc Chagall (1887-1985)
De l’esquisse au vitrail
Vitraux de la Synagogue de l’hôpital universitaire Hadassah, Ein Kerem
24 lithographies (1962), 12 vitraux (1962)

Les douze tribus sont décrites au livre de la Genèse 49, 1-27

I. Ruben

Gn 49, 1-4
1 Jacob appela ses fils et dit : « Assemblez-vous ! Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir. 2 Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père. 3 Toi, Ruben, mon premier-né, ma force, les prémices de ma virilité, débordant de fierté, débordant d’énergie, 4 torrent impétueux, ne déborde plus, toi qui es monté sur le lit de ton père et, en y montant, tu l’as profané.

  

Ruben ( ראובןVoyez un fils), fils aîné de Jacob et de Léa.

Dominé par le bleu, le vitrail de Ruben, premier-né des frères, « traduit une confusion entre les mondes aquatique et aérien. Les oiseaux semblent naître de l’écume, rappelant que toute vie vient de la mer ». Avec les poissons, ils symbolisent « l’abondance et la fécondité ».


II et III. Siméon et Lévi

Gn 49, 5-7
5  Siméon et Lévi sont bien frères : leurs couteaux sont des instruments de violence ! 6 Que je ne participe pas à leur conseil, que je ne rejoigne pas leur assemblée ! Car, dans leur colère, ils ont massacré des hommes, dans leur frénésie, ils ont mutilé des taureaux. 7 Maudite soit leur colère, car elle est violente, et leur fureur, car elle est dure ! Je les démembrerai en Jacob, je les disperserai en Israël.

  

Siméon (שמעון – Qui est exaucé), second  fils de Jacob et de Léa. Avec son frère Lévi, il venge le viol de leur sœur Dinah par le prince de Sichem en passant au fil de l’épée tous les hommes de la ville. Leur père ne leur pardonnera jamais cette violence.

D’un bleu sombre, « le vitrail de Siméon impose une atmosphère de forfait nocturne ».

  

Lévi ( לויReclus), troisième fils de Jacob et de Léa.
La tribu n’a pas droit à la terre promise. C’est une famille de prêtres. Moïse est un descendant.

Le fond jaune or du vitrail de Lévi « souligne un certain rayonnement et la noblesse d’un culte qui a éclairé le peuple juif à travers les temps ».  C’est la « fonction symbolique d’enseignement et de transmission, perpétuant la mémoire » que Chagall privilégie dans les phrases figurant sur les Tables de la Loi.


IV. Juda

Gn 49, 8-12
8 Juda, à toi, tes frères rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis et les fils de ton père se prosterneront devant toi. 9 Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils. Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion; ce fauve, qui le fera lever ? 10 Le sceptre royal n’échappera pas à Juda, ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. 11 Il attache à la vigne son ânon, au cep, le petit de son ânesse. Il foule dans le vin son vêtement, dans le sang des raisins, son manteau. 12 Ses yeux brillent plus que le vin, ses dents sont plus blanches que le lait.

  

Juda ( יְהוּדָה Le loué), du verbe yadah יָדָה (louer, célébrer, rendre grâce à Dieu). Quatrième fils de Jacob.

Le vitrail de Juda surprend par le rouge vif. De la tribu de Juda, sont sortis les rois d’Israël, de la lignée de David. Des mains soutiennent ou bénissent une couronne, royale ou céleste. A Juda est parfois associée une pierre précieuse sur le pectoral du grand prêtre. Les traductions de l’hébreu de cette gemme varient. L’une de ces traductions est escarboucle (grenat).


V. Zabulon

Gn 49, 13
13 
Zabulon habitera au bord de la mer. Il voyagera à bord des vaisseaux et ses confins toucheront à Sidon.

  

Zabulon (זבולון Passer la nuit, couler), sixième fils de Léa, femme de Jacob, et dixième fils du patriarche.

En symbioses chromatique et spirituelle, « trempé dans les couleurs d’un soleil couchant sur la mer, le vitrail de Zabulon communique la fièvre des voyages ». Les poissons y symbolisent l’abondance et la prospérité.


VI. Issakar

Gn 49, 14-15
14 Issakar est un âne robuste, accroupi entre deux enclos. 15 Il constate que le repos est agréable et le pays, plaisant. Il tend l’échine au fardeau : il est bon pour la corvée d’esclave.

  

Issakar ( יִשָּׂשׁכָר Homme de récompense), neuvième fils de Jacob et cinquième des sept enfants de Léa. Léa voyait en ce fils la récompense que lui donnait YHVH parce qu’elle était stérile à l’époque : « Et Léa dit : Dieu m’a donné mon salaire (שְׂכָרִי, SKRY, Sekari), parce que j’ai donné ma servante à mon mari. Et elle appela son nom Issakar (יִשָּׂשכָר). »

« Le vert tendre du vitrail de Issachar accentue le caractère champêtre de la composition, plus printanier que le vert olive d’Asher marquant lui le temps des récoltes ». Issachar, qui apporte « la félicité », est voué à l’étude de la Torah. Cette spiritualité est incarnée par la tente blanche, symbole du mont Sinaï. Derrière, se profilent les Tables de la Loi.


VII. Dan

Gn 49, 16-18
16 
Dan jugera son peuple comme l’une des tribus d’Israël. 17 Que Dan soit un serpent sur la route, une vipère sur le sentier, qui mord le cheval au talon, et son cavalier tombe à la renverse ! 18 En ton salut, j’espère, Seigneur !

  

Dan (דןJustice, juge et Dieu), cinquième fils de Jacob et de Bilha, servante de Rachel qui est alors stérile.

Dans le vitrail de Dan, « l’équilibre qu’assure le chandelier à trois branches renvoie allégoriquement au motif de la balance, symbole universel de la justice. L’enroulement du serpent autour du chandelier permet à Chagall de souligner la double nature de Dan – juge et justicier – tout en renvoyant aux autres connotations bibliques : serpent du Jardin d’Eden enroulé autour de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ».


VIII. Gad

Gn 49, 19
19 
Gad, des attaquants l’attaquent, et lui, il porte l’attaque au talon.

  

Gad (גדBonheur), septième fils de Jacob et premier fils de la servante de son épouse Léa, Zilpa  : Léa, s’étant trouvée dans l’incapacité d’enfanter, donna Zilpa pour femme à Jacob.

C’est de la violence des combats que semble résonner le vitrail de Gad, « bouclier adventice, guerrier assailli et téméraire », s’enhardissant dans les lignes ennemies.


IX. Asher

Gn 49, 20
20 
Asher : son pain est savoureux, il fournit des mets de roi.

  

Asher (אָשֵׁרBonheur), huitième fils de Jacob et de Zilpa, servante de Léa, la première épouse de Jacob.  Il est à l’origine d’une des douze tribus d’Israël errant dans le désert du Sinaï après la sortie d’Égypte.

C’est la paix qui émane du vitrail de Asher. La fonction nourricière de celui-ci – en huile pour les autres tribus, le Palais et le Temple – induit la place prédominante de l’olivier : par la couleur verte et par les branches feuillues et chargées de fruits. Du bas vers le haut, se superposent les objets rituels, dont le chandelier à sept branches du Temple de Jérusalem, la souveraineté royale et messianique ainsi que la colombe de la paix universelle.


X. Nephtali

Gn 49, 21
21  Nephtali est une biche en liberté qui donne de beaux petits faons.

  

Nephtali (נַפְתָּלִיMon combat), sixième fils de Jacob et second fils de sa troisième épouse Bilha.

Sur un fond jaune, Nephtali, cerf-biche, repose près d’une colline habitée, le mont Thabor. Volette un oiseau rouge et bleu – un coq ? ,- protecteur ou menaçant.


XI. Joseph

Gn 49, 22-24
22 C’est une plante fertile, que Joseph, une plante fertile près d’une source. Ses branches franchissent le mur. 23 Ils l’ont exaspéré, ils l’ont pris pour cible, ils l’ont persécuté, ceux qui lancent des flèches. 24 Mais son arc est demeuré ferme.

  

Joseph ( יוֹסֵףDieu ajoutera), fils de Jacob et premier enfant de Rachel.

Dans le vitrail de Joseph, en des jaunes-orangers, Chagall exalte la « vertu réparatrice et unificatrice restaurant la fraternité perdue » ainsi que l’abondance.


XII. Benjamin

Gn 49, 27
27 Benjamin est un loup qui déchire; le matin, il dévore la proie; le soir, il partage le butin.

  

Benjamin (בְנְיָמִין‏‎‎‎ְ,Fils des vieux jours), dernier fils de Jacob et de Rachel. Elle meurt à l’accouchement.

Le vitrail de Benjamin baigne dans une ambiance nocturne bleutée : la fleur centrale, Israël, ne sera pas vaincue par les animaux menaçants qui l’entourent.