Johannes Vermeer. La Femme à la balance

Pur morceau de peinture, un miroir, vu de profil, est accroché près de la fenêtre. Comme l’a remarqué l’historien de l’art Daniel Arasse, ici ce miroir « ne reflète rien, ni pour la femme (qui ne s’y regarde pas), ni pour le spectateur qui regarde le tableau ».

Hartmann Schedel. La femme de Loth

La femme sans nom, sans voix, sans visage et sans avenir : voilà comment nous pourrions appeler celle que le texte désigne comme « la femme de Loth ». Peut-être est-ce une ombre, à peine une présence fugace vite avalée par son passé.

1 21 22 23