Aqui­fères ar­té­siens : une source d’eau inépuisable ?

> CNRS

Quel est le point com­mun entre le dé­sert du Sa­ha­ra et le 16ᵉ ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris ? Les deux se trouvent au-des­sus d’une nappe phréa­tique un peu par­ti­cu­lière : quand on y creuse un trou, l’eau jaillit d’elle-même ! Les éco­no­mistes Hu­bert Stahn et Agnes To­mi­ni livrent leur re­gard sur l’u­sage fait de ce phé­no­mène géo­lo­gique éton­nant où le nombre de puits ou­verts n’impacte pas la quan­ti­té d’eau dans la nappe, mais la pres­sion qui com­prime ce vo­lume d’eau.