An­dré Chou­ra­qui. Béa­ti­tudes : אַשְׁרֵי, en marche

Co­dex Si­nai­ti­cus, IVe s.
Mo­nas­tère Sainte-Ca­the­rine, Si­naï et Bri­tish Li­bra­ry, Londres

μακαριοι οι πτω
χοι τω πνι ὁτι αυ
των εϲτιν η βα
ϲιλια των ουνω 

En marche,
les hu­mi­liés du souffle !
Oui, le royaume des ciels
est à eux ! (Mt 5, 2)

Mt 5, 1-12
1 Et, voyant les foules, Jé­sus monte sur la mon­tagne et s’as­soit là.
Ses dis­ciples s’ap­prochent de lui.
2 Il ouvre la bouche, les en­seigne et dit :
3 « En marche, les hu­mi­liés du souffle !
Oui, le royaume des ciels est à eux !
4 En marche, les en­deuillés !
Oui, ils se­ront ré­con­for­tés !
5 En marche les humbles !
Oui, ils hé­ri­te­ront la terre !
6 En marche, les af­fa­més et les as­soif­fés de jus­tice !
Oui, ils se­ront ras­sa­siés !
7 En marche, les ma­tri­ciels !
Oui, ils se­ront ma­tri­ciés !
8 En marche, les cœurs purs !
Oui, ils ver­ront Elo­hîm !
9 En marche, les fai­seurs de paix !
Oui, ils se­ront criés fils d’E­lo­hîm !
10 En marche, les per­sé­cu­tés à cause de la jus­tice !
Oui, le royaume des ciels est à eux !
11 En marche, quand ils vous ou­tragent et vous per­sé­cutent en men­tant,
vous ac­cusent de tout crime à cause de moi.
12 Ju­bi­lez, exul­tez ! votre sa­laire est grand aux ciels !
Oui, ain­si ont-ils per­sé­cu­té les ins­pi­rés, ceux d’a­vant vous.«
 ___

Les béa­ti­tudes sont sup­po­sées ac­quises d’en­trée de jeu, alors qu’elles ne le se­ront en plé­ni­tude que dans le royaume d’A­do­nai. Or Jé­sus, qui par­lait ara­méen ou un dia­lecte ara­méen ga­li­léen, n’a pas dit ma­ka­rioï (μακάριοι), mais l’é­qui­valent ara­méen de l’­hé­breu ash­reï (אַשְׁרֵי) qui est une ex­cla­ma­tion au plu­riel construit d’une ra­cine ashar (אשר), qui im­plique non pas l’i­dée d’un vague bon­heur hé­do­niste, mais celle d’une rec­ti­tude, ia­shar (ישר), celle d’un homme qui va droit vers YHWH, tra­duit donc par en marche.

An­dré Chou­ra­qui (1917-2007), Tra­duc­tion de la Bible, note
> Bio­gra­phie