Ma­la­die d’Alz­hei­mer : bio­mar­queur san­guin prometteur

> Sciences et Avenir

La ma­la­die d’Alz­hei­mer, cau­sée par la dé­gé­né­res­cence des neu­rones du cer­veau, se tra­duit par des pertes de mé­moires épi­so­diques et des troubles de la mo­tri­ci­té. Ce­pen­dant, lors de l’ap­pa­ri­tion des pre­miers symp­tômes, les lé­sions cé­ré­brales à l’o­ri­gine de cette ma­la­die sont d’ores et dé­jà pré­sentes de­puis des an­nées dans les tis­sus ! Bien que les connais­sances scien­ti­fiques à pro­pos de cette ma­la­die ne cessent d’é­vo­luer, une ques­tion reste en­core sans ré­ponse : est-il pos­sible de diag­nos­ti­quer cette ma­la­die avant que les pre­miers symp­tômes apparaissent ?