Fran­çois Cheng. Une longue route

> Al­bin Michel

Le poète narre son ar­ri­vée en France à Pa­ris à l’âge de 19 ans et sa dé­cou­verte de la langue fran­çaise. Il évoque ses fugues d’a­do­les­cent, ses an­nées de mi­sère, ses ren­contres avec Ver­cors, Mi­chaux, La­can ou Bon­ne­foy et une part de son in­ti­mi­té propre, no­tam­ment sa re­la­tion com­plexe avec sa fille si­no­logue, Anne Cheng.
© Electre 2022