Charles Se­nard. Carpe Diem, la sa­gesse épicurienne

> Les Belles Lettres

Le bon­heur tient à peu de choses. Il se cueille au jour le jour dans les par­terres fleu­ris du beau jar­din, mil­lé­naire, de la sa­gesse épi­cu­rienne. Le phi­lo­sophe grec Épi­cure (340-270 avant J.-C.), mais aus­si les grands poètes qu’il a in­fluen­cés, Ho­race, Lu­crèce, Vir­gile, bien d’autres en­core, jusqu’à la Re­nais­sance et au-de­là, pro­mettent le bon­heur pour­vu que nous sa­chions nous conten­ter de sobres plaisirs.