Fd Beye­ler, Rie­hen-Ba­sel. Mon­drian Evolution

Piet Mon­drian (1872 – 1944)
Com­po­si­tion en rouge, jaune, bleu et noir (1921)
Mu­sée d’Art, La Haye

> Fon­da­tion Beye­ler Riehen-Basel

À l’occasion du 150ème an­ni­ver­saire de la nais­sance de l’artiste, la Fon­da­tion Beye­ler consacre une ex­po­si­tion au peintre néer­lan­dais Piet Mon­drian. Ar­tiste ma­jeur de l’avant-garde, Mon­drian a joué un rôle im­por­tant dans l’évolution de la pein­ture de la fi­gu­ra­tion à l’abstraction. À ses dé­buts, il est in­fluen­cé non seule­ment par la pein­ture de pay­sage hol­lan­daise de la fin du 19ème siècle mais aus­si par le sym­bo­lisme et le cu­bisme. Ce n’est qu’au dé­but des an­nées 1920 qu’il com­mence à se concen­trer sur un vo­ca­bu­laire pic­tu­ral plei­ne­ment non fi­gu­ra­tif com­po­sé d’agencements rec­ti­lignes de lignes noires sur fond blanc et des trois cou­leurs primaires.