Avra­ham B. Ye­ho­shua. La fille unique

> Gras­set

Ra­chele est en co­lère contre son père qui ne veut pas qu’elle tienne le rôle de Ma­rie dans la re­pré­sen­ta­tion de la Na­ti­vi­té de l’école, à la veille des va­cances. Car Ra­chele, 12 ans, est juive. Elle vit dans une grande ville du Nord de l’I­ta­lie, son père est avo­cat, tout comme son grand-père. Ce der­nier se montre certes plus com­pré­hen­sif face au dé­sir de sa pe­tite-fille, mais la si­tua­tion se com­plique quand Ra­chele com­prend que son père, qui vient de su­bir des exa­mens mé­di­caux, est sans doute gra­ve­ment malade. 

Avra­ham B. Ye­ho­shua, né en 1936 à Jé­ru­sa­lem, est l’un des chefs de file de la lit­té­ra­ture is­raé­lienne contem­po­raine. Très en­ga­gé en fa­veur du pro­ces­sus de paix is­raé­lo-pa­les­ti­nien, il a par­ti­ci­pé à l’I­ni­tia­tive de Ge­nève. Ses livres, tra­duits en 28 langues, lui ont va­lu de nom­breuses ré­com­penses lit­té­raires, no­tam­ment le pres­ti­gieux Grand Prix de lit­té­ra­ture d’Is­raël pour l’en­semble de son œuvre en 1995. En France, il a no­tam­ment re­çu le prix Mé­di­cis étran­ger pour son ro­man Ré­tros­pec­tive (Gras­set, 2012).