▷Pto­lé­mée « al-Gha­rib ». Vie, tes­ta­ment, écrits d’Aristote

Épître à Gallus sur la vie, le testament et les écrits d’Aristote

> Les Belles Lettres

Voi­ci, pour la pre­mière fois édi­té et tra­duit, un texte grec an­tique per­du dans la langue ori­gi­nale et conser­vé en arabe.
Il s’agit d’une lettre ré­di­gée par un mys­té­rieux Pto­lé­mée, phi­lo­logue aris­to­té­li­cien ac­tif à Alexan­drie au­tour de l’an 200 après J.-C., dans la­quelle ce­lui-ci rap­porte la Bio­gra­phie et le Tes­ta­ment d’Aristote, ain­si qu’un Ca­ta­logue d’une cen­taine de titres in­con­nu par ailleurs. Ce ves­tige est l’une de nos meilleures sources d’information – et la seule qui soit in­terne à l’école pé­ri­pa­té­ti­cienne – sur la vie d’Aristote. Elle per­met de re­cons­ti­tuer les liens entre Aris­tote et le pou­voir ma­cé­do­nien – Phi­lippe, Alexandre le Grand et le gé­né­ral An­ti­pa­tros – ain­si que l’émancipation pro­gres­sive d’Aristote à l’égard de Pla­ton. C’est aus­si notre seul té­moi­gnage sur la pre­mière édi­tion, dans l’Antiquité, des écrits sa­vants du Phi­lo­sophe. Ins­tan­ta­né pris sur le vif de l’état de la phi­lo­lo­gie aris­to­té­li­cienne, à Alexan­drie, à la fin du IIe siècle, ce texte est une lec­ture es­sen­tielle pour qui­conque s’intéresse à la ques­tion de sa­voir ce que nous li­sons quand nous li­sons Aristote.

Pto­lé­mée « al-Gha­rib »
Pto­lé­mée « al-gharīb » est un phi­lo­logue aris­to­té­li­cien de l’Antiquité, sans doute ac­tif à Alexan­drie au­tour de l’an 200 ap. J.-C.

Mar­wan Ra­shed
Après avoir été pro­fes­seur de phi­lo­lo­gie grecque à l’École nor­male su­pé­rieure, Mar­wan Ra­shed est aujourd’hui pro­fes­seur de phi­lo­so­phie à la Sor­bonne, où il en­seigne l’histoire de la phi­lo­so­phie grecque et arabe.