▷ Vla­di­mir Jan­ké­lé­vitch. L’a­mour est sans raison

Pour­quoi l’a­mour véri­table est-il sans rai­son ?
Raphaël Entho­ven © France Culture


« L’amour ne fait pas pas­ser un exa­men à l’aimé avant de l’élire ; l’amour pose la valeur en aimant, comme le créa­teur rend le poème pos­sible en le fai­sant, dans le miracle dras­tique de la poé­sie ; l’amour sans rai­son d’aimer trouve dans son absur­di­té même une cause néces­saire et suffisante ! »

« L’amour ne veut rien savoir sur ce qu’il aime ; ce qu’il aime, c’est le centre de la per­sonne vivante, parce que cette per­sonne est pour lui une fin en soi, ipséi­té incom­pa­rable, mys­tère unique au monde. J’imagine un amant qui aurait vécu toute sa vie auprès d’une femme, qui l’aurait aimée pas­sion­né­ment, et ne lui aurait jamais rien deman­dé et mour­rait sans rien savoir d’elle. »

Vla­di­mir Jankélévitch