Rod Dre­her. Résis­ter au mensonge

image resister-au-mensonge-9791033610755

Vivre en chré­tiens dis­si­dents
> Artège

Rod Dre­her déve­loppe une réflexion aus­si puis­sante que féconde autour du soft tota­li­ta­risme occi­den­tal. Pas d’in­ter­dic­tion offi­cielle d’o­pi­nion, pas de déploie­ment d’un État poli­cier, mais l’é­mer­gence insi­dieuse d’une tyran­nie douce qui, sous l’é­gide d’un cre­do pro­gres­siste, anni­hile tout esprit cri­tique et para­lyse jus­qu’au plus indé­pen­dant des libres pen­seurs. Qu’est-ce que le soft tota­li­ta­risme ? Com­ment l’homme moderne en vient-il à renon­cer à sa liber­té d’ex­pres­sion et aux lumières du bon sens ? Pour­quoi l’Oc­ci­dent est-il gagné par le nov­langue et la réécri­ture de l’histoire ?

Né en 1967, Rod Dre­her est jour­na­liste pour le maga­zine The Ame­ri­can Conser­va­tive. Il a col­la­bo­ré aupa­ra­vant au New York Times. Ori­gi­naire d’une famille métho­diste, il se conver­tit au catho­li­cisme en 1993 puis à l’or­tho­doxie en 2006. Son invi­ta­tion à retrou­ver la tra­di­tion de phi­lo­so­phie morale aris­to­té­li­cienne ren­contre un puis­sant écho outre-Atlan­tique. Auteur du mémo­rable Com­ment être chré­tien dans un monde qui ne l’est plus, suc­cès de librai­rie aux États-Unis comme en Europe, l’au­teur réci­dive avec Résis­ter au men­songe, Vivre en chré­tiens dissidents.