Da­nielle Co­hen-Le­vi­nas. L’impardonnable

L'impardonnable

> Cerf

Pas­sée le seuil du XXIe siècle, la ques­tion juive n’est tou­jours pas ré­glée. L’antisémitisme est une ques­tion qui per­dure, comme si, à l’échelle eu­ro­péenne et mon­diale, on ne sa­vait que faire des Juifs et du ju­daïsme. Entre haine, re­jet, conver­sion, ex­clu­sion, per­sé­cu­tion, ex­ter­mi­na­tion, l’antisémitisme re­vêt à tra­vers l’histoire des formes d’une ex­tra­or­di­naire plas­ti­ci­té. La fi­gure du Juif hante notre ci­vi­li­sa­tion au point de conta­mi­ner tous les re­gistres de l’existence. Cha­cun y va de sa ré­ponse, alors même qu’aucun ar­gu­ment ra­tion­nel n’est ja­mais par­ve­nu à com­bler la haine de l’autre homme.

Da­nielle Co­hen-Le­vi­nas est phi­lo­sophe et mu­si­co­logue, pro­fes­seure à la fa­cul­té des Lettres de l’université Pa­ris-Sor­bonne, fon­da­trice et res­pon­sable du Col­lège des études juives et de phi­lo­so­phie contem­po­raine (Centre Em­ma­nuel-Le­vi­nas).