▷ Cel­lules ultra­fines : le pho­to­vol­taïque de demain


> CNRS

Des cel­lules solaires flexibles et mille fois plus fines que les cel­lules du com­merce en sili­cium avec le même ren­de­ment : c’est la prouesse de deux cher­cheurs du CNRS qui ont mis au point un piège pour « cap­tu­rer » la lumière. A la clé, des appli­ca­tions sur des objets mobiles qui pour­raient chan­ger notre quo­ti­dien, comme ils l’expliquent dans ce repor­tage dif­fu­sé avec Le Monde.