Jacques Atta­li. His­toire des médias


Des signaux de fumée aux réseaux sociaux, et après
> Fayard

« Depuis tou­jours, l’homme a besoin de savoir ce qui le menace, ce qui nuit aux autres ou les sert. Et pen­dant long­temps, seule une poi­gnée de puis­sants, sou­ve­rains, reli­gieux, mar­chands, ont eu le mono­pole de l’information, de sa fabri­ca­tion à sa cir­cu­la­tion. Une infor­ma­tion libre, dif­fu­sée par des médias acces­sibles à tous et éta­blie par des pro­fes­sion­nels cher­chant la véri­té est le fruit d’une his­toire récente, inat­ten­due, fas­ci­nante. Et elle est à pré­sent ter­ri­ble­ment menacée. »

Jacques Atta­li