Alpes. Aug­men­ta­tion des pré­ci­pi­ta­tions intenses


> CNRS

Une dimi­nu­tion mar­quée des pré­ci­pi­ta­tions a été mise en évi­dence dans les plaines situées au sud des Alpes, attei­gnant -20 à -50 % sur la période 1903-2010, un assè­che­ment dû à une baisse du nombre de jours de pluie au prin­temps et en été. En mon­tagne sur la par­tie nord-ouest des Alpes, une aug­men­ta­tion de 20 à 40 % des cumuls de pré­ci­pi­ta­tions hiver­nales a été rele­vée sur la période 1903-2010.