Changements climatiques : 9000 ans de résilience

Les lacs Gamari (gauche) et Afambo (droite) dans l’Afar éthiopien.
Ces lacs font partie du bassin du paléolac Abhé.


> CNRS

Une récente étude a permis la description de la première séquence d’occupation humaine holocène (de 11 000 à 3 300 avant le présent) et la découverte des premiers sites de pasteurs potiers connus dans l’Afar éthiopien. En s’appuyant sur l’étude de sept sites archéologiques récemment découverts dans le bassin du paléolac Abhé, une équipe internationale a mené une reconstitution des fluctuations du niveau du lac Abhé en lien avec les stratégies d’occupation humaine par la corrélation de nouvelles données archéologiques et géomorphologiques et 37 nouvelles dates radiocarbone.