Intelligence artificielle et textes babyloniens

> Sciences et Avenir

Des centaines de milliers de tablettes d’argile ont été retrouvées en Mésopotamie. Ce qui ne veut pas dire que leurs textes gravés nous soient accessibles : une grande partie des inscriptions a été endommagée au fil des siècles, les laissant illisibles… jusqu’à aujourd’hui. Dans une étude publiée le 1er septembre 2020, des scientifiques spécialisés en IA et en archéologie expliquent comment ils sont parvenus à exhumer des textes administratifs écrits en cunéiforme akkadien pendant la civilisation babylonienne de l’Empire achéménide (539 à 331 avant J.-C.).