L’Univers possède-t-il une limite ?

Illustration de l’expansion de l’Univers


> Sciences et Avenir

L’Univers possède-t-il une limite ? Quelle que soit la réponse, elle donne le vertige. C’est « oui » ? Alors nous voilà en plein paradoxe, comme l’avait déjà noté le Grec Archytas de Tarente au IVe siècle avant notre ère. Car si on se trouve à la limite, qu’y a-t-il au-delà, si ce n’est encore l’Univers (to pan, « le tout » en grec) ? La réponse est « non » ? Alors cela signifie que l’Univers est peut-être infini. Or si ce concept est fondamental en mathématiques, il résonne étrangement en physique. « Lorsqu’une théorie physique débouche sur l’infini, on peut penser qu’elle n’est plus apte à décrire le monde, résume Jean-Philippe Uzan, directeur de recherche en cosmologie à l’Institut d’astrophysique de Paris. Dans la mécanique imaginée par Galilée, la vitesse pouvait être infinie. Depuis Einstein, on sait que l’on ne peut en aucun cas dépasser celle de la lumière ».