Observation de la naissance d’une planète

Le disque protoplanétaire d’AB Aurigae avec, à l’emplacement
le plus lumineux, une exoplanète en formation

> Sciences et Avenir

L’instrument SPHERE (Spectro-Polarimetric High-contrast Exoplanet REsearch instrument) observe l’Univers à la recherche d’exoplanètes en utilisant l’optique adaptative : il est équipé d’un miroir qui corrige plus de 1.200 fois par seconde et à une échelle nanométrique les effets de la turbulence atmosphérique. Grâce à lui, les astronomes peuvent avoir des images du ciel aussi nettes que si elles étaient prises depuis un télescope spatial.

L’équipe internationale qui a réalisé ces observations a pu profiter de la précision de SPHERE pour examiner la partie la plus interne du disque protoplanétaire. C’est là qu’ils ont repéré, à une distance équivalente à celle de Neptune du Soleil, une anomalie : une sorte de torsion très brillante. Un phénomène qui indique, d’après les modèles de formation planétaires, la position d’une planète en cours de d’édification.