F. Pupponi. Les émirats de la République


> Cerf

L’islamisme militant peut-il subvertir les institutions et la vie politique en instrumentalisant la démocratie ?

C’est à cette question cruciale aujourd’hui que répond celui qui fut longtemps maire de Sarcelles, François Pupponi. Cet homme de gauche amoureux de la diversité, mais inflexible sur la République, révèle l’impensable : s’implantant dans les quartiers, infiltrant les associations et les partis, se jouant des règles et des lois, c’est à une conquête confessionnelle et communautariste des leviers de pouvoir que se livrent désormais les salafistes – à commencer par les municipalités des banlieues des grandes agglomérations urbaines.