Océan. Changements biologiques sans précédent


> CNRS

Le suivi actuel des systèmes biologiques marins ne couvre qu’une infime fraction des océans, ce qui limite notre capacité à prédire avec confiance les effets attendus du dérèglement climatique sur la biodiversité marine. En utilisant un nouveau modèle numérique, une équipe internationale, conduite par le CNRS et impliquant en France des chercheurs de Sorbonne Université, montre une accélération des altérations biologiques avec des conséquences pour l’exploitation des ressources marines. Ces résultats sont publiés le 25 février dans Nature Climate Change.