▷ Anto­ni Gaudí. La Sagra­da Família

Anto­ni Gaudí (1852-1926)
La Sagra­da Famí­lia
 (1882-2026), Bar­ce­lone © France3 2015


La Sagra­da Famí­lia : une basi­lique unique au monde ! Conçue par l’architecte cata­lan Anto­ni Gaudí, cette basi­lique colos­sale se trouve en plein centre de Bar­ce­lone. Le chan­tier a com­men­cé en 1882 et devrait prendre fin en 2026. La Sagra­da Famí­lia sera alors la basi­lique la plus haute du monde. Ses dimen­sions seront gigan­tesques : longue comme un stade de foot, elle s’élèvera jusqu’à 172,5 m – soit 35 m plus haut que la basi­lique Saint-Pierre de Rome, et 103 m plus haut que la cathé­drale Notre Dame de Paris !

La Sagra­da Famí­lia, consa­crée en 2010 par le pape Benoit XVI, est une véri­table aven­ture archi­tec­tu­rale, tech­nique et humaine… Un monu­ment à la fois fas­ci­nant et dérou­tant, d’autant plus sur­pre­nant que presque tous les des­sins et plans ori­gi­naux de Gaudí ont dis­pa­ru en 1936, lors de la guerre civile. Les bâtis­seurs d’aujourd’hui tentent mal­gré tout de res­ter fidèles au pro­jet ini­tial, dont il reste quelques ves­tiges. Voyage au cœur d’un chan­tier exceptionnel.

Jor­di Fau­li est archi­tecte en chef. Une lourde res­pon­sa­bi­li­té ! Il nous emmène au cœur du chan­tier, à l’endroit même où se dres­se­ra la tour du Christ, la plus haute tour de la basi­lique, qui domi­ne­ra toute la ville. Avec lui, nous décou­vrons aus­si l’architecture de la basi­lique. Gaudí a créé de nou­velles formes et struc­tures pour sup­por­ter l’édifice. Résul­tat : la Sagra­da Famí­lia est non seule­ment immense mais éga­le­ment inon­dée de lumière !

Feliu Mar­tin, res­pon­sable de l’atelier des tailleurs de pierre, éprouve une réelle fier­té à tra­vailler à la Sagra­da Famí­lia, car la tech­nique de la taille de pierre est unique ici. Feliu nous fait admi­rer la géo­mé­trie sur­pre­nante des lieux : les clo­chers de forme para­bo­lique, les fenêtres en hyper­bole… Autant de formes com­plexes conçues par Gaudí, en recherche constante de beau­té, d’élévation et d’harmonie nouvelles.

Enfin, Etsu­ro Sotoo, artiste d’origine japo­naise, nous sur­pren­dra lui aus­si. Il est char­gé de l’atelier sculp­ture. Depuis 36 ans, il voue sa vie, et son art, à la Sagra­da Famí­lia. Fas­ci­né par l’œuvre de Gaudí, il tente de res­ter en har­mo­nie avec son œuvre. Nous le sui­vons dans les hau­teurs de la basi­lique, pour décou­vrir les sculp­tures recou­vertes de mosaïques ver­nis­sées et colo­rées. Une tech­nique très appré­ciée de Gaudí.