▷ Charles Gounod (1818-1893). Aimons-nous !

Gustave Caillebotte (1848-1894)
Rue de Paris (1878)
The Art Institute of Chicago

Aimons-nous, Charles Gounod (1818-1893), musique
Jules Barbier (1825-1901), texte
Reynaldo Hahn (1874-1947), interprète

Au fleuve le ruisseau se mêle
et le fleuve à la mer.
Au vent la brise unit son aile
et se confond dans l’air !
Femme, c’est la loi suprême !
Ange, c’est la douce loi !
Tout veut s’unir à ce qu’il aime !
M’aimes-tu, dis-moi ?

Vois les cieux dorer les cimes !
Vois s’unir les flots heureux !
Vois se pencher sur ces abîmes
ces lierres amoureux !
Le soleil étreint la terre !
L’oiseau chante et pleure, hélas !
Pourquoi ce divin mystère
si tu n’aimes pas !

Comme ces rayons de flamme,
et ces flots, et ces zéphyrs *,
mon âme cherche dans ton âme
l’écho de ses soupirs !
Comme ces oiseaux fidèles,
dans le nid de leurs amours,
blottis et ployant de l’aile,
aimons nous toujours !


* Dans la mythologie grecque, Zéphyr (Ζέφυρο) est la personnification du vent de l’ouest ou du nord-ouest.