Bourges. Le propriétaire insensé

Pierluigi da Palestrina (~1525-1594), Jesu, Rex admirabilis, The Monteverdi Choir, dir. John Eliot Gardiner

Le propriétaire insensé, début du XIIIe s.
Cathédrale Saint-Étienne, Bourges


Lc 12, 13-21
13 En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » 14 Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » 15 Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » 16 Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. 17 Il se demandait : ‘Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.’ 18 Puis il se dit : ‘Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. 19 Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.’ 20 Mais Dieu lui dit : ‘Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?’ 21 Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

Le propriétaire insensé, voyant son abondante récolte, donne l’ordre de construire des greniers pour stocker sa nouvelle richesse.

Au centre, la construction du grenier à blé : des maçons et un architecte. Il est bon de se souvenir que le vitrail a été offert par les maçons de Bourges.

« Cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » Jésus pose directement la question du rapport aux richesses et, de manière générale, à tous les biens de la création. Toute prévision n’est pas mauvaise dès lors qu’elle n’est pas avidité et égoïsme, mais gestion prudente en vue du bien commun.


Jesu, Rex admirabilis
Et triumphator nobilis
Dulcedo ineffabilis
Totus desiderabilis.

Mane nobiscum Domine
Et nos illustra lumine
Pulsa mentis caligine
Mundum reple dulcedine.

___________________________

Jésus roi admirable
et noble triomphateur,
douceur ineffable,
entièrement désirable,

reste avec nous Seigneur.
Éclaire-nous de ta lumière.
L’obscurité de notre esprit une fois chassée,
remplis le monde de douceur.