Marc Cha­gall. Le Can­tique des Cantiques

Franz Schu­bert (1797-1828), Ro­sa­munde, En­tr’acte no 3
Ber­li­ner Phil­har­mo­ni­ker, dir. Clau­dio Aba­do (2009)

Marc Cha­gall (1887-1985)
Le Can­tique des can­tiques (1957-1966)
Mu­sée Marc Cha­gall, Nice 


> Cinq toiles

Au sein du Mes­sage Bi­blique, Le Can­tique des Can­tiques re­groupe cinq toiles qui évoquent le cé­lèbre poème de la Bible. Avec sa di­men­sion char­nelle, ce chant d’a­mour qui passe pour avoir été écrit par Sa­lo­mon, a été in­té­gré dans le ca­non bi­blique, si bien que les Juifs en ont fait le sym­bole de l’alliance entre Dieu et son peuple et les chré­tiens, le chant d’amour entre Dieu et son Église. Cha­gall a peint cinq toiles qu’il a nu­mé­ro­tées pour bien ma­ni­fes­ter leur pro­gres­sion vi­suelle et thé­ma­tique. En ef­fet, les cinq toiles entrent de plus en plus dans le mys­tère de l’amour qui se trouve son ori­gine en Dieu. Au mu­sée de Nice, Cha­gall a fait ins­tal­ler les ta­bleaux dans le sens in­verse d’une montre, car l’amour n’est pas pri­son­nier du cycle du temps. Il s’en dé­gage et le su­blime, l’emporte dans l’éternité. (cf 1Co 13, 8)