Filippo Lippi. La Vierge à l’Enfant avec deux anges

Tomás Luis de Victoria, Ave Regina caelorum, The Sixteen, dir. Harry Christophers

Filippo Lippi (1406-1469)
La Vierge à l’Enfant avec deux anges (1465)
National Gallery, Londres

C’est le tableau le plus célèbre de Filippo Lippi. La Vierge est assise sur un trône dont on ne voit que le doux coussin brodé et le bras sculpté. Elle regarde intensément son fils, se tournant vers lui les mains jointes en prière. Son expression est douce et indulgente, presque mélancolique, comme si elle pouvait prévoir la douloureuse destinée qui attend son fils. Le jeune Jésus, couvert seulement d’emmaillotements, se retourne vers Marie, lui tendant les deux bras, soutenu par deux anges. L’ange au premier plan sourit et regarde vers l’extérieur, comme pour amener le spectateur dans la scène.

Le style rapproché, avec le groupe peint placé dans un petit espace et bordé par un cadre de pierre de Serena, s’ouvre sur un paysage vaste et varié, surplombant la mer, avec des rochers, de la végétation et des bâtiments. Il n’a rien de florentin.

L’image sacrée traduite néanmoins un sens profond de l’humanité, à la fois par l’expression des sentiments et par le choix des vêtements et des coiffures, qui sont inspirés par la mode de l’époque. La Vierge est habillée élégamment, avec une couronne de perles et de voiles tissés dans ses cheveux, à la manière des nobles florentines de la fin du XVe siècle. Les halos sont à peine évoqués : des couronnes fines et des rayons de lumière qui ne masquent pas le paysage à l’arrière plan.

© Ciné-Club, Caen