Rubens. Abra­ham et Melchisédech

Sh’ma Israel, Park Ave­nue Syna­gogue, New York, chantre Azi Schwarzt 

Pie­ter Paul Rubens (1577-1640)
Abra­ham et Mel­chi­sé­dech (~1615)
Musée des beaux-arts, Caen 


> Musée des beaux-arts, Caen

Le sujet est issu de l’Ancien Tes­ta­ment. Des­cen­dant de Sem, fils aîné de Noé, Abra­ham (« ami de Dieu ») appar­tient à une riche famille de nomades ori­gi­naires de la ville d’Ur. Sur l’ordre de Dieu, il quitte sa patrie avec sa femme Sarah et son neveu Loth pour gagner la Pales­tine. Arri­vés à des­ti­na­tion, Abra­ham et Loth se séparent et se par­tagent le royaume : les terres de Canaan au Nord reviennent à Abra­ham tan­dis que Loth prend les terres de Sodome et Gomorrhe, au Sud. Loth est mal­heu­reu­se­ment atta­qué et rete­nu pri­son­nier par des enne­mis de Sodome. Abra­ham décide alors d’aller le déli­vrer. Reve­nant vic­to­rieux de la bataille, il ren­contre le roi de Sodome puis Mel­chi­sé­dech, le roi-prêtre de Salem (Jéru­sa­lem), qui s’incline devant le pro­té­gé du Sei­gneur et lui pré­sente ses dons, le pain et le vin. En échange, Abra­ham lui offre un dixième de son butin. (Gn 14, 17 à 20)