Ru­bens. Abra­ham et Melchisédech

Sh’ma Is­rael
Park Ave­nue Sy­na­gogue, New York, chantre Azi Schwarzt 

Pie­ter Paul Ru­bens (1577-​1640)
Abra­ham et Mel­chi­sé­dech (~1615)
Mu­sée des beaux-​arts, Caen 


> Mu­sée des beaux-​arts, Caen

Le su­jet est is­su de l’Ancien Tes­ta­ment. Des­cen­dant de Sem, fils aî­né de Noé, Abra­ham (« ami de Dieu ») ap­par­tient à une riche fa­mille de no­mades ori­gi­naires de la ville d’Ur. Sur l’ordre de Dieu, il quitte sa pa­trie avec sa femme Sa­rah et son ne­veu Loth pour ga­gner la Pa­les­tine. Ar­ri­vés à des­ti­na­tion, Abra­ham et Loth se sé­parent et se par­tagent le royaume : les terres de Ca­naan au Nord re­viennent à Abra­ham tan­dis que Loth prend les terres de So­dome et Go­morrhe, au Sud. Loth est mal­heu­reu­se­ment at­ta­qué et re­te­nu pri­son­nier par des en­ne­mis de So­dome. Abra­ham dé­cide alors d’aller le dé­li­vrer. Re­ve­nant vic­to­rieux de la ba­taille, il ren­contre le roi de So­dome puis Mel­chi­sé­dech, le roi-​prêtre de Sa­lem (Jé­ru­sa­lem), qui s’incline de­vant le pro­té­gé du Sei­gneur et lui pré­sente ses dons, le pain et le vin. En échange, Abra­ham lui offre un dixième de son bu­tin. (Gn 14, 17 à 20)