Sixtine. Cosimo Rosselli. Le sermon sur la montagne

Pierluigi da Palestrina (~1525-1594), Jesu rex admirabilis, The Monteverdi Choir, dir. John Eliot Gardiner

Cosimo Rosselli (1439-1507)
Le sermon sur la montagne, fresque (~1481)
Mur nord de la Chapelle Sixtine


Mt 5, 1-12
1 Et, voyant les foules, Jésus monte sur la montagne et s’assoit là.
Ses adeptes s’approchent de lui.
2 Il ouvre la bouche, les enseigne et dit :
3 « En marche, les humiliés du souffle !
Oui, le royaume des ciels est à eux !
4 En marche, les endeuillés !
Oui, ils seront réconfortés !
5 En marche les humbles !
Oui, ils hériteront la terre !
6 En marche, les affamés et les assoiffés de justice !
Oui, ils seront rassasiés !
7 En marche, les matriciels !
Oui, ils seront matriciés !
8 En marche, les cœurs purs !
Oui, ils verront Elohîm !
9 En marche, les faiseurs de paix !
Oui, ils seront criés fils d’Elohîm !
10 En marche, les persécutés à cause de la justice !
Oui, le royaume des ciels est à eux !
11 En marche, quand ils vous outragent et vous persécutent en mentant,
vous accusent de tout crime à cause de moi.
12 Jubilez, exultez ! votre salaire est grand aux ciels !
Oui, ainsi ont-ils persécuté les inspirés, ceux d’avant vous. »


Rosselli dédie environ les deux tiers de sa fresque à la représentation du Sermon sur la montagne. Le Christ prêche en haut d’une colline. Les douze apôtres se tiennent derrière lui, certains assis sur le sol, d’autres debout. Le peuple face au Messie écoute. Le peintre a donné une grande importance à cette foule qui se déploie au premier plan.

Symboliquement au premier plan un enfant joue avec un agneau. Les vêtements des hommes attestent qu’ils sont bien du Quattrocento.

Derrière, à gauche, trois têtes émergent, le regard tourné vers le spectateur. Ils portent des vêtements d’artistes. Il s’agit vraisemblablement d’autoportraits des auteurs de la fresque.

rossellisermonmontagne5

A l’arrière plan Jésus et ses disciples empruntent un chemin sinueux pour descendre d’une montagne au sommet de laquelle se dresse une sorte d’abbaye. Il se dirige vers le lieu où il prononcera son sermon.

Nombre de spectateurs de l’évènement sont des contemporains de Sixte IV.

Le tiers droit du tableau est consacré à un miracle que Jésus effectue immédiatement après le Sermon sur la montagne. « Quand il fut descendu de la montagne, le Messie guérit un lépreux en le touchant. »