Anne-Marie Trechslin. Saint Étienne

Grégorien, In manus tuas, Schola de la cathédrale de Fribourg / CH

Anne-Marie Trechslin (1927 -2007)
Saint Étienne
Bible enluminée, collection privée

Ac 7, 55-60
55 Tout rempli de l’Esprit Saint, il fixa son regard vers le ciel; il vit alors la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 « Ah ! dit-il, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » 57 Jetant alors de grands cris, ils se bouchèrent les oreilles et, comme un seul homme, se précipitèrent sur lui, 58 le poussèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. 59 Et tandis qu’on le lapidait, Étienne faisait cette invocation : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » 60 Puis il fléchit les genoux et dit, dans un grand cri : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché. » Et en disant cela, il s’endormit.


In manus tuas, Domine,
commendo spiritum meum.

Redemisti nos, Domine,
Deus veritatis

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto.

________________________________________

En tes mains, Seigneur,
je remets mon esprit.

C’est toi qui nous rachètes,
Dieu de vérité.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.

> Biographie
> Miniatures