Étienne de La Boétie. L’amitié est entre-connaissance


Le besoin et la capacité de s’entre-connaître est une des caractéristiques fondamentales de l’être humain. Le besoin et la capacité d’être libre ne peuvent se comprendre que comme l’effet ou la condition d’une caractéristique naturelle plus fondamentale qui conduit  les hommes à se parler, à se parler d’eux-mêmes, à se parler de ce qui les habite au plus profond.

« Puis donc que cette bonne mère nous a donné à tous toute la terre pour demeure, nous a tous logés aucunement en même maison, nous a tous figurés à même patron, afin que chacun se put mirer et quasi reconnaître l’un dans l’autre; si elle nous a donné à tous ce grand présent de la voix et de la parole pour nous accointer et fraterniser davantage, et faire, par la commune et mutuelle déclaration de nos pensées, une communion de nos volontés; et si elle a tâché par tous moyens de serrer et étreindre si fort le nœud de notre alliance et société; si elle a montré, en toutes choses, qu’elle ne voulait pas tant nous faire tous unis que tous uns, il ne faut pas faire doute que nous ne soyons naturellement libres, puisque nous sommes tous compagnons, et ne peut tomber en l’entendement de personne que nature ait mis aucun en servitude, nous ayant tous mis en compagnie. »

Étienne de La Boétie (1530-1563),  > Discours de la servitude volontaire
> Biographie