Cicéron. Summum jus, summa injuria

Buste de Cicéron, Ier s.
Musei Capitolini, Rome

Il y a fréquemment des injustices consistant à chercher chicane aux gens et à interpréter subtilement le droit. De là, cette maxime devenue proverbe : « summum ius, summa injuria ». Beaucoup d’actes immoraux de cette sorte se commettent au nom de l’intérêt public : on cite un chef d’armée qui, après être convenu avec l’ennemi d’une trêve de trente jours, ravageait de nuit son territoire parce que, disait-il, le pacte conclu s’appliquait aux jours, non aux nuits.

On ne peut pas approuver non plus notre Quintus Fabius Labéon *, si c’est bien lui (c’est une histoire que je ne connais que pour l’avoir entendu raconter) qui, désigné par le sénat comme arbitre entre les habitants de Noles et les Napolitains en conflit au sujet d’un territoire, les prit d’abord à part et leur remontra qu’il ne fallait pas se montrer cupides, qu’il ne fallait pas être de ceux qui réclament toujours et qu’il valait mieux rabattre un peu de leurs prétentions. On le fit de part et d’autre et il y eut ainsi un territoire non réclamé. Labéon attribua aux deux parties les limites qu’elles demandaient et donna le reste au peuple romain. C’est là une tromperie, non un jugement. Pareille habileté est à éviter en toute matière.


Existunt etiam saepe iniuriae calumnia quadam et nimis callida sed malitiosa iuris interpretatione. Ex quo illud « summum ius summa iniuria » factum est iam tritum sermone proverbium. Quo in genere etiam in re publica multa peccantur, ut ille, qui, cum triginta dierum essent cum hoste indutiae factae, noctu populabatur agros, quod dierum essent pactae, non noctium indutiae.

Ne noster quidem probandus, si verum est Q. Fabium Labeonem seu quem alium–nihil enim habeo praeter auditum –arbitrum Nolanis et Neapolitanis de finibus a senatu datum, cum ad locum venisset, cum utrisque separatim locutum, ne cupide quid agerent, ne appetenter, atque ut regredi quam progredi mallent. Id cum utrique fecissent, aliquantum agri in medio relictum est. Itaque illorum finis sic, ut ipsi dixerant, terminavit; in medio relictum quod erat, populo Romano adiudicavit. Decipere hoc quidem est, non iudicare. Quocirca in omni est re fugienda talis sollertia.

Cicéron (-106–43), De Officiis 1.33
> Biographie


*Quintus Fabius Labeo, homme politique romain (III-IIe s. av. JC) En 189 av. JC il accède à la fonction de préteur. Commandant de la flotte romaine en Crète, il utilise sa position et ses fonctions dans l’optique d’accroître son pouvoir personnel.