Épictète. La liberté avant tout

Épictète
Gravure (1715), Oxford


Prends bien garde qu’en voyant quelqu’un comblé d’honneurs, ou élevé à une grande puissance, ou florissant de quelque autre manière, prends bien garde, dis-je, qu’emporté et séduit par ton imagination, tu ne le trouves heureux. Car, si l’essence du véritable bien consiste dans les choses qui dépendent de nous, ni l’envie, ni l’émulation, ni la jalousie n’auront plus de lieu, et toi-même, tu ne voudras être ni général, ni sénateur, ni consul, mais libre; or, une seule voie y mène : le mépris des choses qui ne dépendent point de nous.

Épictète (50-125), Pensées, I, 28
Biographie