Épic­tète. Re­cher­cher les honneurs

Épic­tète
Gra­vure (1715), Oxford 


Prends bien garde qu’en voyant quel­qu’un com­blé d’­hon­neurs, ou éle­vé à une grande puis­sance, ou flo­ris­sant de quelque autre ma­nière, prends bien garde, dis-je, qu’emporté et sé­duit par ton ima­gi­na­tion, tu ne le trouves heu­reux. Car, si l’es­sence du vé­ri­table bien consiste dans les choses qui dé­pendent de nous, ni l’en­vie, ni l’é­mu­la­tion, ni la ja­lou­sie n’au­ront plus de lieu, et toi-même, tu ne vou­dras être ni gé­né­ral, ni sé­na­teur, ni consul, mais libre ; or, une seule voie y mène : le mé­pris des choses qui ne dé­pendent point de nous.

Épic­tète (50-125), Pen­sées, I, 28
Bio­gra­phie