▷ Vladimir Jankélévitch. Le courage


Le courage, ce saut dans le vide
France Culture, Cynthia Fleury et Robert Maggiori

Le courage, ce saut dans le vide qui est toujours un commencement dans « la mélodie éphémère qui sans cesse nous échappe ». Où trouver le courage d’agir quand tout nous retient ?

Jankélévitch est né en 1903, mort en 1985, héritier du philosophe Bergson, il pense la vie en devenir, sans cesse changeant, sans cesse fuyant. Il a vécu 82 ans mais conçoit l’existence comme un instant fugace, une mélodie éphémère qui sans cesse nous échappe, et passe sa vie à essayer de nommer ce rapport au temps que l’on ne peut pas arrêter, mais aussi la possibilité que nous avons d’agir quand même, que ce soit de tomber amoureux, de pardonner, de jouer de la musique, d’être vertueux.. or pour agir, donc pour vivre, il faut du courage, il en faut même beaucoup. Où trouver le courage d’agir quand tout nous fait défaut ?

Pour agir faut-il du courage ?
« C’est presque la responsabilité d’agir, c’est-à-dire que l’instant est fugace mais la grâce est à construire dans une certaine manière d’être au monde, pour que précisément quelque chose advienne. »

« Le sujet ne surgit que par cette implication au monde. »
Cynthia Fleury