Gildas Richard. La liberté et ses manifestations

 


> Philo pour tous

La manière la plus courante de concevoir la liberté est celle qui consiste à la définir comme l’état de celui qui peut faire ce qu’il veut. Une telle définition est aussi bien incontestablement juste que tout à fait insuffisante, ou même tout simplement fausse, en raison des significations fort diverses qu’elle peut revêtir selon le sens donné et l’attention accordée aux deux notions principales dont elle est formée : pouvoir et vouloir. Et bien que l’examen critique de ces divers sens ait été déjà entrepris maintes fois, y compris par les plus illustres penseurs, on ne jugera pas superflu de s’y livrer à nouveau ; d’abord, parce qu’il est toujours possible de dévoiler ou de reformuler certains enjeux, certaines conséquences de grande importance et peut-être trop négligés jusqu’ici ; ensuite, parce que cette tentative semble être rendue particulièrement nécessaire et urgente par notre situation historique : car notre temps pourrait bien être celui qui, de tous, aura le plus constamment invoqué et le plus ardemment adoré la liberté, et celui qui, de tous, se sera le moins sérieusement demandé ce que la liberté peut bien être.

Gildas Richard


Biographie
Gildas Richard (*1965), professeur à Perpignan, est agrégé et docteur en philosophie. Auteur de « Nature et formes du don » aux Éditions L’Harmattan, il est également le fondateur et l’un des contributeurs réguliers d’un site internet grand public qui est une véritable invitation à la philosophie : > Invitation à la philosophie