▷ O filii et filiae. Grégorien

Fra Angelico (~1395-1455)
Les Trois Maries au tombeau du Christ (~1400)
Couvent San Marco, Florence

Schola Regina
Philippe Nikolov, direction

O filii et filiae,
Rex coelestis, Rex gloriae
morte surrexit hodie. Alleluia.

R. Alléluia. Alléluia. Alléluia.

Et mane prima sabbati
ad ostium monumenti
accessérunt discipuli. Alleluia.

Et Maria Magdalene,
et Iacobi, et Salome
venerunt corpus ungere. Alleluia.

In albis sedens angelus
praedixit mulieribus :
quia surrexit Dominus. Alleluia.

In hoc festo sanctissimo
sit laus et jubilatio.
benedicamus Domino. Alleluia.

De quibus nos humillimas
devotas atque debitas
Deo dicamus gratias. Alleluia.


O fils et filles,
le Roi des cieux, le Roi de gloire
a surgi de la mort aujourd’hui. Alléluia !

R. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Et le matin du premier jour après le Sabbat,
jusqu’à la porte du monument,
s’approchèrent les disciples. Alléluia !

Et Marie Madeleine
et Marie mère de Jacques
sont venues embaumer le Corps. Alléluia !

Un ange, assis, vêtu de blanc,
dit aux femmes :
« Le Seigneur est ressuscité. » Alléluia !

Célébrons cette très sainte solennité
par des cantiques de louanges et d’allégresses !
Bénissons le Seigneur. Alléluia !

Rendons à Dieu avec le dévouement et la reconnaissance,
qui lui sont dus, de très humbles actions de grâces,
pour tous ses bienfaits. Alléluia !

Musique empruntée à un versus de l’abbaye Saint-Martial de Limoges, Annus novus in Gaudio, XIIe s.
Texte attribué au frère cordelier Jean Tisserand (1494)