Dieu se fait homme

Albrecht Dürer (1471-1528)
La Vierge et l’Enfant (1512)
Kunsthistorisches Museum, Vienne

Je ne crains pas Dieu qui se fait homme,
Dieu fragile, vulnérable, enfant.

Je crains bien plus l’homme qui se fait Dieu,
violent, barbare, impitoyable.

Mais il est plein de tendresse
et de miséricorde,
le Dieu qui se fait homme.

Le Père nous offre sa vie,
la vie de son Fils unique.

Ce n’est pas une fable, c’est du réel.
Aussi réel qu’un enfant en chair et en os.

Il s’appelle Jésus, cet enfant,
né de Marie au temps d’Hérode.
Crois-tu cela ?

Vas-tu longtemps garder ton cœur blindé,
et convoquer Dieu au tribunal du possible,
où siège ta petite raison pleine de suffisance ?

Veux-tu te laisser faire un cœur d’enfant
pour te hausser à la taille du mystère ?

Un chrétien