▷ W. Amadeus Mozart. Litanies de la Vierge

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Litaniæ Lauretanæ Beatæ Mariæ Virginis K 109
Rundfunkchor Leipzig, Horst Neumann, Rundfunk-Sinfonie-Orchester Leipzig, dir. Herbert Kegel 1

Jacapo Torriti (en activité de 1270-1300)
> Le Couronnement de la Vierge Marie, mosaïque (1295)
Basilique Sainte Marie Majeur, Rome


Kyrie, eleison.
Christe, eleison.
Kyrie, eleison.
Christe, audi nos.
Christe, exaudi nos.

Pater de caelis, Deus,
Fili, Redemptor mundi, Deus,
Spiritus Sancte, Deus,
Sancta Trinitas, unus Deus,
miserere nobis.

Sancta Maria,
Sancta Dei Genetrix,
Sancta Virgo virginum,

Mater Christi,
Mater divinae gratiae,
Mater purissima,
Mater castissima,
Mater inviolata,
Mater intemerata,
Mater amabilis,
Mater admirabilis,
Mater Creatoris,
Mater Salvatoris,

Virgo prudentissima,
Virgo veneranda,
Virgo praedicanda,
Virgo potens,
Virgo clemens,
Virgo fidelis,

Speculum iustitiae,
Sedes sapientiae,
Causa nostrae laetitiae,
Vas spirituale,
Vas honorabile,
Vas insigne devotionis,
Rosa mystica,
Turris Davidica,
Turris eburnea,
Domus aurea,
Foederis arca,
Ianua caeli,
Stella matutina,
Salus infirmorum,
Refugium peccatorum,
Consolatrix afflictorum,
Auxilium Christianorum,

Regina Angelorum,
Regina Patriarcharum,
Regina Prophetarum,
Regina Apostolorum,
Regina Martyrum,
Regina Confessorum,
Regina Virginum,
Regina Sanctorum omnium,
ora pro nobis.

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, parce nobis, Domine.
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, exaudi nos, Domine.
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, miserere nobis.

Seigneur, prends pitié.
Ô Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.
Christ, écoute-nous.
Christ, exauce-nous.

Père du ciel, Seigneur Dieu,
Fils, Rédempteur du monde, Sg Dieu,
Esprit Saint, Consolateur, Sg Dieu,
Sainte Trinité, un seul Dieu,
prends pitié de nous.

Sainte Marie,
Sainte Mère de Dieu,
Sainte Vierge des vierges,

Mère du Christ,
Mère de la divine grâce,
Mère très pure,
Mère très chaste,
Mère sans tache,
Mère toujours vierge,
Mère aimable,
Mère admirable,
Mère du Créateur,
Mère du Sauveur,

Vierge très prudente,
Vierge vénérable,
Vierge digne de louanges,
Vierge puissante,
Vierge clémente,
Vierge fidèle,

Miroir de justice,
Trône de la Sagesse,
Cause de notre joie,
Vase spirituel,
Vase honorable,
Vase d’insigne dévotion,
Rose mystique,
Tour de David,
Tour d’ivoire,
Maison d’or,
Arche de l’alliance,
Porte du ciel,
Étoile du matin,
Salut de ceux qui souffrent,
Refuge des pécheurs,
Consolatrice des affligés,
Soutien des chrétiens,

Reine des anges,
Reine des patriarches,
Reine des prophètes,
Reine des apôtres,
Reine des martyrs,
Reine des confesseurs,
Reine des vierges,
Reine de tous les saints,
ora pro nobis.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.


Les litanies de Lorette

« Les Litanies de la sainte Vierge sont des titres d’honneur que les saints Pères ont donnés à la bienheureuse Marie, à cause principalement de sa qualité incommunicable de Mère de Dieu. »  (Jacques-Bénigne Bossuet, Œuvres complètes, vol. V)

Par le nom de « Litanie de Lorette », on désigne la supplique litanique qui, depuis la première moitié du XVIe siècle, était chantée dans la Maison Sacrée de Lorette et qui, à cause de la renommée du sanctuaire et de l’intervention de certains papes, se répandit dans l’Église latine et devint une des prières les plus populaires à la Vierge Marie. Mais la Litanie de Lorette n’a pas son origine dans le célèbre sanctuaire de Lorette : dans sa forme caractéristique et dans son contenu essentiel, elle existait déjà dans un manuscrit de la fin du XIIe siècle (Paris, Nat. lat. 5267).

La structure actuelle de la Litanie de Lorette copie celle des formulaires litaniques du Moyen Âge : chaque invocation, généralement brève – la plupart des invocations sont faites de deux mots – , suggestive et poétique (par exemple, en latin, Stella mattutina, étoile du matin), est suivie d’une supplique de l’assemblée (en latin, ora pro nobis, prie pour nous).


1 Renate Frank-Reinecke, Mitsuko Shirai, sopranos
Annelies Burmeister, Heidi Riess, contraltos
Eberhard Büchner, ténor, Hermann Christian Polster, basse