Que toutes choses subsistent


Dieu n’a pas fait la mort.
Il ne se réjouit pas de la perte des vivants.
Il a créé toutes choses pour qu’elles subsistent.
Les impies ne sont pas dans la vérité
lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes.

Ils disent :
 »Nous sommes nés par hasard, et après notre mort,
nous serons comme si nous n’avions pas existé.
Le souffle de nos narines s’évanouit comme la fumée
et la pensée est une étincelle
qui jaillit au battement de notre cœur.
Si elle s’éteint, le corps s’en va en cendres
et l’esprit se dissipera comme une brise légère.
Avec le temps, notre nom tombera dans l’oubli
et personne ne se rappellera ce que nous aurons fait. »

Ils se trompent, car Dieu a créé l’homme
pour une existence impérissable,
il a fait de lui une image de ce qu’il est lui-même.

Livre de la Sagesse 1, 13–14a; 2, 1a. 2-4. 23