Printemps et forces vives


Les bourgeons éclatent,
on dirait même qu’ils explosent.
La nature tout entière se prépare à la fête.

Viens éveiller en moi, Seigneur,
toutes les forces vives.
Elles sont étouffées
par l’écorce de mes habitudes.

Tu sais bien que le péché a la peau dure.
Si tu venais m’aider à briser
ce qui m’enferme.

Bien sûr, ce n’est pas à toi,
ni à d’autres de le faire pour moi.
C’est trop facile de dire aux autres
d’être tolérants, généreux,
vertueux à ma place.
Personne ne pourra vivre
le printemps pour moi.

Aide-moi seulement
à briser tout ce qui me retient,
tout ce qui m’enferme.

Tu le sais mon Dieu,
au cœur de mes déserts
il y a des fontaines secrètes,
et dans mon ciel,
il y a déjà un soleil qui se lève.

Robert Riber